Lycée Romain Roland: Motion pour la reconnaissance des AESH et des AED

Lycée Romain Roland: Motion pour la reconnaissance des AESH et des AED

Motions portées par la liste CGT-SUD et validées en CA au Lycée Romain Roland de Goussainville. Dans nos établissements, soutenons les collègues AESH et AED!

Nous, membres du conseil d’administration du lycée Romain Rolland, souhaitons une reconnaissance des Accompagnant-e-s d’élèves en situation de handicap.

Quand on sait que chaque année, les élèves en situation de handicap, scolarisés en milieu scolaire augmentent de 10%, nous pouvons dire que les AESH sont des personnels fondamentaux dans l’Education nationale. Ils/Elles permettent aux élèves en situation de handicap de s’intégrer dans une classe, de favoriser leur autonomie et de veiller à leur assurer la même égalité des chances que les autres.

Malgré leur rôle primordial pour une école inclusive, ces personnels sont particulièrement précaires : ils/elles subissent les temps incomplets imposés, les bas salaires (parfois en dessous du seuil de pauvreté), la pression du non-renouvellement de contrat, le manque de formation.

Face à ces conditions déplorables, beaucoup d’établissements scolaires, à l’exemple du nôtre, n’arrivent pas à recruter des AESH pour satisfaire les besoins de tous nos élèves.

Les futures réformes du métier d’AESH entraîneront une dégradation de leurs conditions de travail.

Pour assurer une véritable inclusion scolaire, nous souhaitons apporter tout notre soutien aux AESH dans leurs revendications : un meilleur salaire, des moyens pour une véritable formation, l’accès aux même primes et indemnités que les autres personnels, la généralisation des contrats de trois ans pour tous les personnels qui le souhaitent et plus largement une amélioration de leurs conditions de travail.

Motion pour l’extension de la prime de la politique de la ville aux AED

Nous, membres du conseil d’administration du lycée Romain Rolland, souhaitons que les AED obtiennent la prime de la politique de la ville.

Les AED (assistant-e-s d’Education) du Lycée Romain Rolland sont des personnels fondamentaux dans notre établissement, ils/elles permettent l’encadrement et la surveillance, aident à l’accueil et l’intégration des élèves en situation de handicap, aident à la documentation, participent aux activités éducatives, sportives, sociales ou culturelles, à l’intérieur mais également à l’extérieur du lycée. Investis dans leurs missions, nos collègues méritent le même traitement que les enseignant-e-s.

Les événements du jeudi 14 mars 2019 avec une intrusion d’élèves utilisant des gaz lacrymogènes, montrent que les AED figurent parmi les personnels les plus exposés à d’éventuels dangers. Or, ces personnels ne touchent aucune prime relevant de l’éducation prioritaire, même celle donnée à l’ensemble des enseignant-e-s. Nous dénonçons cette situation totalement aberrante et nous demandons l’extension de la prime « Politique de la ville » à l’ensemble des personnels.