3 décès d’enseignant-e-s dans le 95: demandes de Sud éduc 95 et réponse de la DSDEN

Après avoir appris le décès récent de trois enseignant-e-s dans le département, Sud éducation 95 s’est immédiatement adressé au DASEN afin d’obtenir des informations concernant un lien avec le COVID-19 qui semblait alors établi.

Nous souhaitons présenter nos condoléances aux familles et proches de ces collègues et rappelons que si les décès étaient liés au travail, les familles seraient légitimes à faire valoir leurs droits .

demande-DASEN_-décès_enseignants

Réponse du Secrétaire Général ce 18 mai:

“Je souhaite vous apporter ci-dessous quelques éléments de précision sur les 3 situations individuelles de décès évoquées par les assistantes sociales départementales lors de ce CHSCT :

La première situation concerne une professeure des écoles décédée avant le début du confinement, et pour laquelle nous avons une certitude que ce décès est sans aucun lien avec le virus Covid-19

La deuxième situation concerne un enseignant d’EPS du second degré, décédé à la fin du mois de mars dernier, mais pour lequel, selon les informations dont nous disposons, ce décès est également sans lien avec le Covid-19. Cet enseignant était par ailleurs en congé de maladie ordinaire depuis plusieurs mois au moment de son décès

La troisième situation concerne une professeure des écoles, également décédée à la fin du mois de mars. Une suspicion de lien avec le Covid-19 est possible, mais les règles relatives à la confidentialité des situations médicales ne me permet pas de vous en dire davantage sur ce point précis. Par ailleurs, cette professeure des écoles était en congé de longue maladie depuis plusieurs mois, et n’était donc plus en service effectif au sein de sa structure d’affectation et auprès d’élèves. Il n’y a donc pas eu lieu de mettre en place un dispositif d’accompagnement particulier au sein de son école d’affectation sur cette question précise.

Voici les éléments que je peux vous communiquer à ce jour, pour assurer la transparence d’information avec les représentants des personnels, tout en respectant naturellement les règles inhérentes à la confidentialité des situations personnelles et médicales.”